“Jayoncé is flawless”

C’était l’événement musical de ce mois de septembre à Paris : la venue au Stade de France, pour deux dates ultimes, du duo planétaire Beyoncé et Jay Z. Et moi, j’y étais. Aperçu.

1491614_622835701167823_6637575327619058014_n

C’était l’évènement musical de ce mois de septembre à Paris : la venue au Stade de France, pour deux dates ultimes, du duo planétaire Beyoncé et Jay Z. Ou du moins, de Beyoncé, accompagnée par son mari qui a eu la chance de pouvoir faire quelques prestations. Parce que oui, il ne faut pas se mentir, la plupart des personnes présentes étaient venus voir la célèbre Queen B.

Mister Carter semblait tout de même ravi de constater que le public européen connaissait certaines paroles de ses chansons par coeur. Une phrase entonnée par le Stade ? Hop, Jay Z avait le sourire jusqu’aux oreilles. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le public, comme le duo légendaire s’est amusé samedi soir au Stade de France. Ce fut également mon cas.

De toute manière, comment ne pas s’amuser à ce genre d’évènement ? 80.000 personnes dans un Stade quasi plein – et légendaire, on y a gagné la Coupe du Monde tout de même ! – des chorégraphies à couper le souffle, de très belles prestations de la part des deux artistes et une ambiance de folie.. Le cocktail parfait pour un concert réussi en somme. Même si pour cela, il a fallu faire plus de trois heures de route, et patienter au soleil durant cinq heures. Mais quand on aime on ne compte pas. Normalement.

Queen B au sommet de sa forme

Enchainer 19 dates à cette vitesse, c’est limite digne d’un super-héros. Même Batman aurait fatigué au bout d’une semaine. Mais rien n’est de trop pour la reine de la pop. Alors forcément, quand vous la voyez arriver sur scène et se déhancher comme une tigresse sur Partition ou autre Single Ladies, il y a de quoi rester bouche bée. J’espère qu’à 33 ans, je serai aussi bien conservée.

Plusieurs rumeurs circulent pourtant sur les réseaux depuis vendredi, déclamant de vive voix que Beyoncé a chanté en play back et que forcément, ce n’est pas bieen, c’est même limite le mal incarné… Oui bon alors, ladies and gentleman, please, mettez vous un peu à sa place et essayez donc de chanter et de vous tortiller dans tous les sens en même temps, nous verrons alors ce que cela donne ! Pas sur que ce soit de toute beauté. Et plaisanterie à part, personnellement, je n’ai constaté aucun play back durant le show de samedi. Ce qui, bien sur, renforce un peu plus mon admiration pour la jeune trentenaire, qui, on peut le dire, envoie grave du pâté sur scène.

Queen B, toujours les cheveux aux vents.. Attention à la conjonctivite non?

Queen B, toujours les cheveux aux vents.. Attention à la conjonctivite non?

Jay Z, invité suprême

Je ne suis pas une très grande fan de Jay Z. Si je me suis précipitée pour acheter une place pour cet ultime concert en France, c’était surtout pour enfin voir Beyoncé sur scène – 4 ans que je t’attendais bordel ! – et profiter d’une ambiance de folie. Mais pourtant, samedi soir, je fus agréablement surprise. J’ai aimé les show de Jay Z. J’ai aimé sa manière de mettre l’ambiance : le morceau Niggas in Paris par exemple était simplement énorme, même si Jay a mis 15 minutes à se faire comprendre par le public lorsqu’il lui a demandé de “make a circle” dans la fosse.. On lui pardonne sans aucun doute son non-bilinguisme – puisqu’on est pas mieux en fait – pour lui reconnaitre un immense talent dans le domaine du rap. Et pouvoir placer un jour dans une conversation : “J’ai assisté à un concert d’un rappeur américain”, c’est plutôt cool.

Lui, en soirée, il sait mettre l'ambiance.

Lui, en soirée, il sait mettre l’ambiance.

Je regrette toutefois le manque de duo de la part du couple star. Les prestations individuelles se sont enchaînés sans jamais vraiment avoir la chance de voir les deux artistes ensemble sur scène. Hormis le célèbre Drunk in Love, ou Bonnie and Clyde, il a fallu attendre la toute fin du show pour les voir ensemble, chanter Halo-Forever Young en s’extasiant sur les photos de leur baby.. Un peu too much, un peu trop commercial et surjoué à mon goût, mais il fallait bien un peu d’émotion au milieu de tout cela.

En somme, ce fut un super concert auquel j’ai eu la chance d’assister – parce qu’on ne sait jamais, avec toutes ces rumeurs, c’était peut être le dernier concert à deux du couple Carter – et sans doute l’un des meilleurs que j’ai vu. Le show à l’américaine était bel et bien présent, et ce fut un plaisir d’assister en live à mes chansons favorites et de pouvoir m’éclater comme une petite folle devant de tels artistes.

Jay Z et Beyoncé, j’y étais, et j’y retournerai bien une deuxième fois. Mais dans les gradins. Avec un coussin et des boissons fraiches. Et des boules quies aussi. – Ohlala je me fais vieille ! –

Ouais. J'y étais.

Ouais. J’y étais.

Sophie Wiessler

Publicités